Le patrimoine immobilier du marché de la Pierre-Papier

Dans le cadre notre étude regroupant les chiffres de l’ensemble des véhicules d’investissements immobiliers ouverts à l’épargne publique des français, nous nous sommes intéressés à leur patrimoine et à leurs stratégies d’acquisition. L’intérêt grandissant des investissements dans des actifs immobiliers étrangers se confirme d’année en année, tout comme l’immobilier de bureau qui reste encore la typologie d’actif privilégiée des gérants.

Un patrimoine de plus en plus international


Cette répartition géographique se base sur un échantillon de 165 fonds immobiliers analysés au 31 décembre 2020. Pour rappel, l’ensemble de ces résultats est tiré de notre étude annuelle du marché de la pierre-papier, dont nous sommes les premiers acteurs à la réaliser de façon aussi complète.

Parmi ces véhicules d’investissement, nous retrouvons 102 SCPI, 23 Foncières cotées (SIIC), 20 OPCI Grand Public, 14 SCI et 8 SICAV Immobilières. 

Le patrimoine de l’ensemble de ces fonds immobiliers est situé à hauteur de 25% à l’étranger. Ces investissements hors de France intéressent de plus en plus les SCPI qui souhaitent profiter des fiscalités avantageuses d’autres pays comme l’Allemagne. 

Un patrimoine majoritairement constitué de bureaux

Les actifs de bureaux représentent 52% du patrimoine total, suivis des actifs de commerces pour 27%. Cette crise inédite accélère les mutations déjà à l’œuvre et a su mettre en avant un immobilier de bureaux résilient et favorable à l’épargne long-terme. L’arrivée en force du télétravail ces derniers mois a laissé présager un certain attentisme chez les gérants habituellement investis en immobilier tertiaire. De plus, le télétravail remet en cause une certaine forme de management, certains salariés ayant des difficultés à se remotiver pour revenir au bureau : syndrome de la réunionite, temps de transport etc.

 

Le management devra se transformer pour donner du sens aux salariés. Cependant, le télétravail est un séparatisme social qui empêche la mixité et les rencontres qui peut aussi constituer une charge financière. C’est pourquoi, le bureau de demain tournera en fait autour de quatre piliers :

  • Serviciel et promoteur d’interactions sociales
  • Environnement et sécurité sanitaire
  • Attractivité renforcée sur des actifs connectés
  • Proximité du lieu de travail-domicile

Ces différents éléments viennent finalement justifier l’optimisme ambiant qui règne chez les gérants autour des actifs de bureaux. Cette typologie qui représente plus de 50% du patrimoine total peut encore espérer être la classe d’actif “préférée” des gérants dans les mois et années à venir.

Enfin, le reste se répartit entre les actifs de santé, les entrepôts logistiques ou encore le résidentiel. 

Des investissements à l’étranger tournés vers l’Allemagne


Les fonds immobiliers ouverts à l’épargne publique française se tournent de plus en plus vers l’international. Faire preuve de diversification sectorielle et géographique est un gage de résilience et de mutualisation du risque. Nombreux sont les véhicules d’investissements immobiliers à utiliser ces fondamentaux solides pour afficher des résultats stables et attractifs.

Les gérants vont se doter d’équipes locales capables de sourcer des actifs immobiliers pour saisir les bonnes opportunités et les investir. Il s’agit également d’identifier plusieurs critères macros comme la démographie, la stabilité politique ou encore son dynamisme économique. 

Au 31 décembre 2020, l’Allemagne est le pays étranger le plus représenté avec 35,25% du patrimoine total. Les investisseurs souhaitent profiter du fort potentiel économique de l’immobilier tertiaire de la première économie européenne. L’Allemagne bénéficie également d’une fiscalité avantageuse permettant d’augmenter la rentabilité de l’investissement.

Par ailleurs, certains pays ont le vent en poupe. En effet, certains gérants de SCPI n’hésitent pas à réorienter leurs capitaux vers les économies d’Europe centrale. Leur dynamisme économique couplée à un faible coût de main d’œuvre sont des arguments pertinents pour les fonds immobiliers qui souhaitent diversifier leur patrimoine tout en proposant des rendements attractifs.

Enfin, même si la majorité des actifs se situent en Europe, certains investisseurs s’essayent désormais à l’investissement Outre-Atlantique. C’est le cas d’une SCPI Internationale qui a investi récemment dans un immeuble industriel à Montréal, au Canada.

FR : Etudes de Marché   FR : Rock & DATA   FR : mars 25, 2021

Partager

Mots Clés

© Rock-n-data.io 2021 - All rights reserved