Les performances des SCPI en 2021 - Communiqué de presse

Comme chaque année, Rock-n-Data réalise une étude sur les performances des fonds immobiliers grands publics. Avant de présenter l’ensemble des chiffres pour 2021, nous vous dévoilons ceux des SCPI dont la capitalisation dépasse les 74 milliards d’euros au 31 décembre 2021.

LA COLLECTE DES SCPI DE RENDEMENT EN HAUSSE DE PLUS DE 24% PAR RAPPORT À 2020

En 2021, les SCPI ont continué d’afficher d’excellents résultats, tant sur les indicateurs financiers qu’immobiliers. L’année 2021 aura de nouveau été marquée par un contexte sanitaire particulier en France et en Europe. Toutefois, la résilience des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) s’est de nouveau confirmée après une année 2020 déjà fortement impactée par la crise du Covid-19. Au 31 décembre 2021, les SCPI de rendement représentent plus de 74 milliards d’euros de capitalisation et voient leur taille augmenter de 10% par rapport à la fin 2020.

Elles ont collecté près de 7,5 milliards d’euros, également en forte hausse de plus de 24% par rapport à l’année précédente. Les SCPI Bureaux continuent de concentrer la majorité de la collecte suivies des SCPI Santé & Éducation et des SCPI Commerces. L’immeuble de bureaux représente un lieu d’échange et d’interactions sociales qui sait se réinventer depuis déjà quelques années, encore plus depuis quelques mois. Sa présence se renforce en régions, proche des domiciles et aménagés de manière à respecter d’une part les règles sanitaires et d’autre part le confort des utilisateurs.

Au total, 103 SCPI ont été analysées par l’équipe d’analystes Rock-n-Data dont 42 SCPI Bureaux, 23 SCPI Commerces, 19 SCPI Diversifiées et 19 SCPI Spécialisées désormais réparties selon les segments typologiques suivants : logistique et locaux d’activité, hôtels, tourisme et loisir, résidentiels (dont géré), santé et éducation et enfin alternatifs. Pour plus de clarté, l’ASPIM (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier) a souhaité définir une segmentation typologique plus explicite pour faciliter la comparaison entre les SCPI. 

La collecte a permis de réaliser 7,22 milliards d’euros d’investissements, sur le même niveau qu’en 2020. Les SCPI ont su encadrer la collecte pour l’investir dans les meilleures conditions possibles et ce, sans dégrader la performance ni des fonds, ni des épargnants historiques. Sur la part des montants investis au 4ème trimestre, plus de 34% ont été alloués à des actifs étrangers derrière les actifs situés en régions pour 40%. Les gérants ont fortement privilégié la province et confirment ainsi leur volonté de s’aligner sur les nouvelles tendances et la nouvelle propension des entreprises à privilégier la province. Ce dernier trimestre aura donc enregistré un total de 216 acquisitions représentant près de 940 000 m2 de surface. Sur le plan typologique, les bureaux représentent 53,31%, soit la majorité des investissements totaux suivis des actifs de santé pour près de 25%, ces derniers continuant de susciter un fort intérêt auprès des investisseurs.

UN TAUX DE DISTRIBUTION DE 4,45% EN 2021

En fin d’année 2021, l’ASPIM a également diffusé une note exposant de nouvelles méthodes de calcul pour différents indicateurs relatifs à la performance des SCPI. Jusqu’au dernier trimestre 2021, nous parlions de Taux de Distribution sur Valeur de Marché (TDVM). Il est désormais remplacé par le Taux de Distribution (TD) depuis le 1er janvier 2022 et permet d’uniformiser la comparaison des SCPI entre elles. Pour le calculer, il suffit de diviser les acomptes perçus au cours de l’année (avant imposition) par le prix de la part d’une SCPI au 1er janvier pour les SCPI à capital variable et par le prix moyen de la part de l’année n-1 pour les SCPI à capital fixe. En 2021, les SCPI affichent un taux de distribution de 4,45% matérialisant l’excellente résilience de ces fonds immobiliers. Les SCPI Logistique et locaux d’activité présentent le meilleur taux de distribution avec 5,67% contre 2,85% pour les SCPI Hôtels, tourisme et loisirs en 2021. Afin de compléter cet indicateur de performance, nous pouvons également prendre en compte la variation annuelle du prix de la part, en moyenne de 0,16% par part sur cette année 2021.

Au 31 décembre 2021, le Taux d'Occupation Financier (TOF) moyen des SCPI dépasse les 92%. Il mesure le niveau des impayés et l'attractivité des biens immobiliers du véhicule. Un TOF à 92% signifie qu’il y a 8% d’actifs immobiliers vacants seulement. L’ASPIM a changé la façon dont nous calculions cet indicateur. En effet, un actif vacant, c’est-à-dire sans locataire, peut faire l'objet d’une restructuration de manière à créer de la valeur pour le fonds et pour les épargnants. Afin de valoriser le travail de qualité réalisé par les gérants, les actifs sous travaux ou sous promesse ne sont donc plus considérés comme vacants. Les SCPI poursuivent également leur dynamique vertueuse puisque 18 d’entre elles étaient labellisées ISR (Investissement Socialement Responsable) au 31 décembre dernier.

Dans un contexte d’inflation, il est nécessaire d’orienter son épargne vers des rendements attractifs. Bien que les performances passées ne préjugent pas des performances futures, les SCPI peuvent être une réponse à la volonté des épargnants de maintenir leur pouvoir d’achat et de protéger leur épargne.

FR : Communiqué de presse, SCPI   FR : Rock & DATA   FR : mars 4, 2022

Partager

Mots Clés

Qu’est-ce que la Taxonomie Européenne ?

La taxonomie européenne est un cadre défini par l'Union Européenne qui a pour objectif de classer les activités économiques en fonction de leur impact environnemental et social. Elle permet de définir les activités qui sont considérées comme "durables" et de les différencier des activités qui ne le sont pas, permettant ainsi à l’investisseur de prendre des décisions d’investissement éclairées.

La taxonomie européenne établit une catégorisation des activités économiques sur la base de critères scientifiques permettant l’identification de ces activités dites durables ou "vertes" censées aider les investisseurs dans leur prise de décision. 

Pour classifier une activité économique comme durable, la taxonomie européenne s’appuie sur les six objectifs environnementaux suivants  :

  • L’atténuation du changement climatique ;
  • L'adaptation au changement climatique ;
  • L’utilisation durable et la protection des ressources aquatique et marines ;
  • La transition vers une économie circulaire ;
  • La prévention et la réduction de la pollution ;
  • La protection et la restauration de la biodiversité et des écosystèmes ;

Bien que 90 activités économiques représentant environ 80 % des émissions directes de CO2 dans l'Union Européenne soient aujourd’hui couvertes par la taxonomie, cette dernière reste en constante évolution. L’absence d’une activité ne signifie donc pas forcément que celle-ci n’est pas durable.

Mais l’éligibilité d’une activité ne garantit pas pour autant sa durabilité ! En effet, la classification comme activité effectivement durable repose sur le respect des trois conditions cumulatives suivantes : 

  • Contribuer de façon positive et significative à l'un des six objectifs environnementaux cités plus haut (selon des critères précis définis par l'Union européenne) ; 
  • Ne pas avoir d'impact négatif significatif sur les cinq autres objectifs environnementaux ;
  • Respecter des garanties minimales sociales (droits humains, etc.).
  • Démontrer la contribution substantielle et l'absence d'impact négatif significatif se fait au moyen. Prenons un exemple. 

Décryptage : 

Quand une activité remplit ces trois conditions, on dit qu’elle est alignée avec la taxonomie.

Précisons également que la taxonomie peut être utilisée pour déterminer si un produit est éligible au titre d’investissement durable dans le cadre de la réglementation financière européenne, comme le règlement SFDR (Règlement sur les indicateurs de durabilité).

La taxonomie est utilisée pour classer les investissements immobiliers en fonction de leur performance environnementale et sociale. Par exemple, une SCPI ISR (Société Civile de Placement Immobilier Investissement Socialement Responsable) peut être considérée comme durable si elle investit dans des immeubles qui respectent des normes sociales et environnementales élevées, tels que l'efficacité énergétique et la gestion durable de l'eau ou bien si elle met un place un plan permettant la rénovation en ce sens de son patrimoine.

En somme, la taxonomie européenne est un outil important pour identifier les activités économiques qui contribuent à la transition vers une économie plus durable et pour aider les investisseurs à prendre des décisions d'investissement éclairées. Il est donc important de prendre en compte ces critères pour une meilleure performance environnementale et sociale.

Mots clés : Réchauffement climatique, empreinte carbone, taxonomie européenne, écologie, investissement durable, transition énergétique, responsabilité sociale, émissions de carbone, meilleures pratiques environnementales.

février 2, 2023

Classement des SCPI par rendement en 2022

Alors que l’année 2023 a débuté, les sociétés de gestion commencent à annoncer les rendements annuels de leurs SCPI respectives pour l’année 2022.
Rock-n-Data a dressé pour vous le suivi des performances ...

janvier 17, 2023

Bilan 2022 et perspectives 2023 pour les foncières cotées

En ce début d’année 2023, Rock-n-Data souhaite vous faire un rapide bilan sur l’année 2022 des SIIC françaises avant la parution prochaine de notre étude détaillée ...

janvier 12, 2023

Rock-n-Data au SIMI 2022

Les équipes de Rock-n-Data ont eu l’occasion de se déplacer Porte Maillot au Palais des Congrès dans le cadre du salon de l’immobilier d’Entreprise (SIMI) en décembre dernier ...

janvier 11, 2023

© Rock-n-Data.io 2023 - All rights reserved