Logement et présidentielle : que proposent Marine Le Pen et Emmanuel Macron ?

À l’heure où les défis structurels sont de plus en plus nombreux, celui de construire des logements parfaitement adaptés aux enjeux actuels est l’une des priorités d’aujourd’hui. Ces logements sont au cœur de nos moments de vie et méritent d’être l’un des sujets centraux du futur quinquennat tant l’aménagement de nos territoires est important pour notre environnement futur. Véritable préoccupation des français et premier poste de dépenses, voici ce que les deux finalistes à la présidentielle proposent en matière de logements.

Macron et Le Pen souhaitent faciliter l’accès au logement

Le président sortant Emmanuel Macron concentre son discours autour de deux axes :

  • faciliter l’accès au logement
  • rendre le logement adapté aux enjeux écologiques

Pour ce premier point, il compte construire davantage de logements dans les zones tendues. Il souhaite également profiter des nouvelles alternatives comme la réversibilité des immeubles obsolètes de bureaux en logements.

Faciliter l’accès aux logements, c’est aussi construire 80 000 logements pour les jeunes : 60 000 pour les étudiants et 20 000 pour les jeunes actifs. Il souhaite également renforcer le parc social des “logements jeunes” avec un objectif de 30 000 logements supplémentaires. Ils seront accessibles sans dépôt de garantie, sans demande de caution et pour un bail non renouvelable. 

De son côté, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, souhaite favoriser l’accès à la propriété et au logement des Français en construisant 100 000 logements sociaux par an dont 20 000 en faveur des étudiants et jeunes travailleurs. 

Elle propose de lancer un plan de réhabilitation de l’habitat ancien grâce à des aides efficaces et de créer un Fonds de Garantie des Loyers pour protéger les propriétaires. Emmanuel Macron propose d’étendre la caution publique pour les locataires afin de faciliter l’accès au logement tout en sanctionnant les mauvais payeurs.

Marine Le Pen souhaite rendre les prêts immobiliers portables d’un bien à un autre, c’est-à-dire que les propriétaires-vendeurs avec un crédit en cours pourraient transférer cet emprunt à l’acheteur. Elle propose aussi un prêt de l’Etat de 100 000€ à taux zéro pour l’accès à la propriété, prêt qui ne sera plus remboursé à partir du troisième enfant.

Marine Le Pen pour la suppression de l’impôt sur la fortune immobilière

Du point de vue fiscalité, Marine Le Pen suggère la suppression de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) pour la remplacer par l’impôt sur la fortune financière (IFF) afin de taxer la spéculation.

Une des mesures phares de son programme concerne aussi l’exonération d'impôt sur le revenu pour les moins de 30 ans. Cela pourrait permettre de limiter l’exode des jeunes vers l’étranger et de retenir leurs investissements en France. Nous ne savons pas encore si cette mesure s’étendra aux revenus fonciers.

D’un point de vue succession, elle souhaite créer une exonération pour les biens immobiliers à hauteur de 300 000 euros.

Emmanuel Macron souhaite adapter les logements au grand âge

Les défis structurels en matière de logement tournent aussi autour de la silver économie. Le scandale Orpéa a démontré à quel point la situation pouvait parfois être particulièrement préoccupante dans certains Ehpads. Emmanuel Macron propose de créer un dispositif “Ma prime Adapt” pour rendre les logements parfaitement adaptés aux besoins des séniors en assurant ainsi leur confort. Les français sont nombreux à vouloir vieillir dans leur domicile et il est donc important qu’ils puissent le faire dans les meilleures conditions possibles. Il ambitionne l’adaptation de 70 000 logements par an pour un montant global de 400 millions d’euros.

Quid de la transition énergétique ?

En matière énergétique, le président sortant affiche un objectif clair de rénover 700 000 logements par an. Il sera possible de réaliser un audit énergétique gratuit pour les ménages en situation de précarité. Marine Le Pen compte baisser la TVA sur l’énergie et mettre en place un livret logement vert pour financer les travaux lors de la vente.

Enfin, Marine Le Pen souhaite réaliser une refonte budgétaire pour l’entretien et la restauration des monuments historiques, actuellement de l’ordre de 330 millions d’euros en moyenne par année. Elle le portera à un milliard d’euros. Une refonte fiscale sera également mise en œuvre en complétant les incitations fiscales actuelles de nouveaux dispositifs.

FR : SCPI   FR : Rock & DATA   FR : avril 21, 2022

Partager

Mots Clés

Compte rendu - Conférence annuelle MSCI Real Estate

En 2023, le secteur de l'immobilier européen a été secoué par une crise résultant de la conjonction de deux facteurs majeurs : la hausse des taux d'intérêt dans un contexte géopolitique instable et une prise de conscience croissante des risques environnementaux. Une analyse approfondie de la situation a été réalisée par MSCI, révélant des tendances et des défis significatifs pour le marché immobilier européen. L’équipe de Rock-n-Data vous fait le point. 

avril 10, 2024

Fiscalité des SCPI de rendement

La fiscalité des SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) est un aspect essentiel à comprendre pour les investisseurs. En effet, les SCPI sont des véhicules d'investissement “fiscalement transparente”, c’est-à-dire qu'elles ne sont pas directement assujetties à l’impôt. Ce sont les associés qui vont assumer la fiscalité de la SCPI. Mais quels sont les impacts de ce mécanisme sur les revenus des associés ?

avril 3, 2024

BNP Paribas REIM acquiert un nouveau camping dans l'Hérault pour son fonds d'hôtellerie de plein air

mars 20, 2024

Communiqué de presse - Bilan annuel du marché de la Pierre-Papier 2023

Pour la 5ème année consécutive, Rock-n-Data a réalisé une étude sur les performances de 179 fonds immobiliers grand public français en 2023. La capitalisation totale de ces fonds représente plus de 167 milliards d’euros, soit une moyenne de près de 932 M€ par fonds.

mars 13, 2024

© Rock-n-Data.io 2024 - All rights reserved